Target : les favoris des élections à deux ans de la présidentielle (Sondage)

Share

Le contexte politique de ces derniers jours en République Démocratique du Congo a été mouvementé. La désignation des membres de la CENI qui a occasionné la création de la plateforme de l’opposition « bloc patriotique » ainsi que les marches des 13 et 27 novembre 2021 ont notamment dominé l’actualité politique. C’est ainsi que le cabinet de recherche et sondage d’opinion Target a interrogé un échantillon représentatif des Congolais afin d’identifier les intentions de vote à deux ans des élections générales prévues en 2023.

 

Le sondage révèle que l’UDPS/Tshisekedi et Ensemble de Moïse Katumbi apparaissent comme les deux grands favoris pour les élections de 2023 avec 15% et 13% d’intentions de vote.

 

Les regroupements politiques (Union Sacrée, Coalition Lamuka et FCC) ne font pas le poids face aux partis politiques avec des scores ne dépassant pas 5%. Près de quatre répondants sur dix ne s’expriment pas encore clairement (pas d’opinion ou refus de répondre).

 

L'UDPS Tshisekedi obtient ses meilleurs scores auprès des 50 ans et plus (18%), des personnes actives (17%) et des personnes à bas revenus (16%) alors qu’Ensemble de Moïse Katumbi réalise des bons scores par rapport à l'UDPS-Tshisekedi chez les personnes âgées de 18 à 24 ans avec 14%, les non-actifs aussi 14% et les revenus moyens (14%).

 

Chaque principal parti semble avoir un bastion où il réalise son score le plus élevé. À Mbuji-Mayi, l’UDPS Tshisekedi a 57% de score, 49% à Lubumbashi et 26% à Kolwezi pour Ensemble de Moise Katumbi, Mbandaka 20% pour Ecidé de Martin Fayulu et Bukavu 25% pour UNC de Vital Kamerhe.

 

Les intentions de vote pour les élections présidentielles sont largement en faveur de Félix Tshisekedi avec 21%, suivi par Moïse Katumbi avec 16% et Martin Fayulu 12%. Le président de la République, Félix Tshisekedi devance Moïse Katumbi auprès de toutes les catégories sauf les revenus moyens (17% contre 16%).

 

Mbuji-Mayi représente le bastion du Président Félix Tshisekedi avec 87% d’intentions de vote, Moïse Katumbi caracole à Kolwezi avec 44% et Lubumbashi 51% tandis que Vital Kamerhe est largement en tête à Bukavu avec 29%. Notons les bons scores de Joseph Kabila à Goma avec 16% et Bukavu 16% aussi ainsi que ceux de Martin Fayulu à Matadi 29% et Mbandaka 28%.

 

L'enquête a été réalisée du 23 au 30 novembre 2021 dans les huit provinces de la RDC sur un échantillon de 1200 personnes ( 600 hommes et 600 femmes) âgées de 18 ans et plus interrogées face-à-face avec usage des smartphones. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables : sexe, âge et province.

 

Les personnes intéressées par l’intégralité de cette étude sur l’impact de la publicité peuvent contacter le cabinet par les coordonnées suivantes : info@target-sarl.cd, +243820001403 et +243970134454.

 

Mercredi, 22 Décembre, 2021 - 15:50
Share
Post date: ven, 29/06/2018 - 12:18

C’est depuis plusieurs décennies que les problèmes environnementaux sont évoqués dans des forums et conférences internationaux.

Post date: mer, 20/06/2018 - 13:16

La RDC reste un pays à dominance chrétienne. Une étude menée par le cabinet Target en mai 2018 révèle que 93% des Congolais sont des chrétiens.

Post date: mer, 09/05/2018 - 13:53

Target a publié en 2017 la première édition de l’étude « Audience des médias en RDC » qui a consisté d’une part à donner un aperçu du pays

Post date: mer, 18/04/2018 - 12:01

Post date: lun, 19/02/2018 - 16:34

Toute entreprise, qu’elle soit publique ou privée, a en face d’elle un public qui espère un produit ou service de qualité, une contribution au bien-être soci

Post date: jeu, 21/12/2017 - 21:26

Durant ces dernières années, la RDC a été victime d’Ebola (2017, 2014, 2012, 2008-2009, 2007,…).

Post date: ven, 24/11/2017 - 16:08

Quelles sont les principales préoccupations des Congolais? Quelles sont les attentes de la population congolaise à l’égard du Gouvernement?

Post date: ven, 03/11/2017 - 08:01

NOTE INTRODUCTIVE

Post date: ven, 20/10/2017 - 17:18

Grâce à un appui substantiel des bailleurs de fond ainsi que des politiques macroéconomiques structurelles et judicieuses mises en œuvre, le Rwanda a fait de