Target: les résultats de l’étude sur l’impact de la campagne de vaccination contre la Covid-19 en RDC disponibles

Share

Le cabinet d’études des marchés Target a réalisé une enquête dans les villes de Lubumbashi, Matadi, Kinshasa et Goma pour connaître l’impact de la campagne de vaccination contre le Covid-19 auprès des citoyens congolais. Les résultats de cette étude ont été dévoilés mardi 30 novembre 2021 à Kinshasa au cours d’un webinaire animé par le Directeur général de Target, Serge Mumbu et Rodriguez Ajabu (market Analyst).

 

Autour de cette campagne de vaccination, une stratégie de communication a été mise en place afin d’encourager les populations à se faire vacciner. À ce jour, 107.000 personnes ont reçu leurs premières doses de vaccin et un peu plus 40.000, les deux doses.

 

L’étude a relevé que le message transmis à la population a atteint la grande majorité des Congolais (86%), principalement au moyen de la télévision (82%), de bouche à oreille (51%), de la radio (48%) et des réseaux sociaux (42%). L’engagement est cependant faible: seulement 5% des répondants affirment s’être fait vacciner et 33% envisagent de le faire dans un futur proche.

 

Principales raisons de réticence à la vaccination : ce n’est pas important (28%), les vaccins ne sont pas fiables (23%), pas suffisamment d’informations sur les vaccins (18%) et la maladie n’existe pas (18%). L’étude a également conclu à une faible information des Congolais sur les vaccins : 60% des personnes ayant l’intention de se faire vacciner ne savent pas avec quel vaccin. Le sondage révèle également qu’Il y a plus de rumeurs négatives sur le Covid-19, particulièrement à Kinshasa et Matadi : le virus n’existe pas, maladie propre à lOccident, manœuvre du gouvernement pour bénéficier du fnancement de l’OMS, invention de l’occident pour réduire la taille de la population,…

 

Parmi les recommandations de cette étude, il faut une véritable campagne d’explications en vue de combler la carence d’informations sur les vaccins et répondre aux rumeurs négatives. La campagne doit plus cibler des leaders d’opinions en one-to-one ainsi que des groupes restreints (églises, associations, entreprises,…) pour convaincre la population sur les bénéfices de la vaccination en utilisant notamment les témoignages des personnes déjà vaccinées.

 

Depuis l’annonce du premier cas lié au Covid-19, la République Démocratique du Congo a déjà franchi la barre de 50 000 cas confirmés avec 1.104 décès au 20 novembre 2021. Pour endiguer la propagation du virus et relancer l’économie, la RDC a bénéficié d’un don de 1.7 million de doses de vaccin Astra Zeneca en mars 2021, 250.000 doses de Moderna en septembre 2021 et de 600.210 doses Pfizer en septembre et octobre 2021. Un autre lot de 400.000 doses de vaccin Sinovac a été réceptionné en Septembre 2021, don du gouvernement chinois.

 

L’étude a utilisé un échantillon de 425 personnes interrogées en face-à-face au moyen des smartphones dans les quartiers populaires des quatre villes les plus touchées par la pandémie en République Démocratique du Congo. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, occupation et province. Le rapport de l’étude contient les résultats détaillés par catégories de répondants ainsi que les recommandations formulées par le Cabinet Target.

 

L’enquête a été réalisée du 11 au 12 novembre 2021 dans les quatre principales villes de la RDC touchées par le Covid-19 à savoir: Kinshasa, Lubumbashi, Matadi et Goma. L’intégralité de l’étude peut être obtenue en écrivant à info@target-sarl.cd ou en appelant au +243970134454.

 
Lundi, 6 Décembre, 2021 - 17:09
Share
Post date: ven, 20/10/2017 - 16:57

Le secteur bancaire Burundais connait d’énormes défis surtout liés à la situation politico-économique et sociale actuelle.

Post date: ven, 26/05/2017 - 18:33

Post date: sam, 08/04/2017 - 13:44

Post date: ven, 26/08/2016 - 16:34

Post date: jeu, 18/08/2016 - 16:51