L’accès au crédit bancaire parmi les contraintes majeures des jeunes entrepreneurs : Target Sarl

L’accès au crédit bancaire parmi les contraintes majeures des jeunes entrepreneurs

L’accès au crédit bancaire est un véritable casse-tête en République Démocratique du Congo pour les jeunes entrepreneurs qui sont dans la phase embryonnaire, évoluant dans différents secteurs.

Intervenant ce vendredi 31 mars dans un panel organisé au cours du forum de l’entrepreneuriat féminin, Level Up by Makutano, le Directeur général de Target, Serge Mumbu a passé en revue les contraintes qui empêchent les jeunes entrepreneurs d’accéder au crédit bancaire.

Pour y parvenir, il s’est appuyé sur une étude produite par son cabinet qui donne les opinions croisées des jeunes entrepreneurs, des responsables crédits des principales banques commerciales et de la Commission des Jeunes Entrepreneurs de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC). Selon ce spécialiste en études de marché, plusieurs jeunes contactés estiment que les banques ne les comprennent pas et ne veulent pas prendre des risques.

« Ces jeunes ont le sentiment que ces banques sont déjà dans un certain carré où ils se disent que je peux investir dans tel domaine et lorsqu’on leur présente un projet qui ne cadre pas avec ce domaine-là, elles n’acceptent pas. Ces jeunes entrepreneurs disent aussi que, au niveau des Banques, elles ne tiennent pas aussi compte du fait que quelqu’un qui vient de démarrer ne peut pas avoir une hypothèque… », a-t-il expliqué. De leur côté, dit-il, les banques indiquent que les jeunes ne préparent pas suffisamment leurs dossiers et ne remplissent pas toujours les conditions requises (documents exigés, comptabilité claire, états financiers, rentabilité du secteur, …) Par ailleurs, relève-t-il, la Fédération des Entreprises du Congo évoque quant à elle le problème d’encadrement en amont des jeunes.

« Si les entrepreneurs sont accompagnés, on peut leur dire : voilà, ce n’est pas le moment de demander un crédit et attendez peut-être dans six mois ou une année. Et aussi, ils n’ont pas un accompagnement dans la préparation des dossiers étant donné qu’il y a des conditions à remplir. Il y aussi le problème de manque d’informations dans le chef des entrepreneurs au sujet des banques de crédit », a-t-il expliqué.

Pour remédier à cette situation, Serge Mumbu a invité les jeunes entrepreneurs à contacter les cabinets spécialisés ou experts qui leur montreront comment préparer un dossier pour obtenir un crédit d’une Banque commerciale.

Dans ce même panel axé sur le thème comment bâtir sa relation avec sa banque animée par le CEO de Smart Services Louis Michel Mwando, le Directeur Général Adjoint de Sofibanque, Louis Odilon a conseillé aux entrepreneurs d’avoir une bonne communication et d’être cohérents envers les banques commerciales.