LES CONGOLAIS ET LES ELECTIONS DE 2023

Prévues pour décembre 2023, les élections en République Démocratique du Congo se pointent déjà à l’horizon. Certains Congolais sont déterminés à opérer leur choix, d’autres par contre, sont encore incertains quant à leur participation.

Target Sarl a réalisé un sondage d’opinion dans les 26 chefs-lieux des provinces de la RDC, autour de la participation des Congolais aux élections ainsi que les différentes raisons qui sous-tendent leur décision.

Cette étude quantitative a impliqué les congolais de 18 ans et plus avec un échantillon représentatif de 2716 personnes, soit 1319 hommes et 1397 femmes.

De toutes les élections prévues en 2023, les Congolais semblent être très intéressés par l’élection présidentielle plutôt qu’aux autres (88%), les élections législatives nationales viennent en deuxième position (83%) suivies les élections municipales (82%), les élections législatives provinciales viennent en dernier lieu (81%).

En effet, cet intérêt accordé à l’élection présidentielle se justifie par le fait que le Président de la République soit la première institution, et qui détient le pouvoir décisionnel important dans la gestion de la chose publique.

La région du Grand Kasaï est la région qui se retrouve en tête de cette affirmation quant à la participation à la présidentielle (96%), avec une idée très claire du candidat Président de la République pour qui ils voteront (86%). La motivation qui sous-tend l’intérêt et l’intention de vote dans cette région est bien précise; le Chef de l’Etat actuel, dont le mandat est constitutionnellement renouvelable, est ressortissant de cette région.

Par contre, les élections législatives provinciales intéressent moins les Congolais (81%), ces derniers n’ont pas une idée claire sur le choix à opérer. Surtout à Kinshasa, où l’on remarque un faible taux d’affirmation (67%).

Parmi les raisons de manque d’intérêt et d’abstention à l’égard des élections des députés provinciaux, les Congolais ont épinglé l’absence d’impact visible de leurs actions (57%). D’autres, par ailleurs, disent attendre la campagne électorale (27%).

Il sied de noter que, la raison qui est soulevée comme cause d’abstention dans tous les scrutins, est la crise de crédibilité des élections en Républiques démocratiques du Congo.

Plus de détails sur les résultats sur le lien ci-dessous :
Ici