Spéciale JIF : Target rend un hommage vibrant aux femmes : Target Sarl

Spéciale JIF : Target rend un hommage vibrant aux femmes

Le 8 mars de chaque année, le monde célèbre la journée internationale des femmes (JIF). Cette journée met l’accent sur le rôle ainsi la place des femmes au sein des communautés humaines.

Pour cette année, le regard de toute l’humanité se tourne vers le numérique, un levier indispensable pour les communautés dont les femmes sont des roses qui adoucissent les quotidiens des êtres humains.

Appropriation du digital, à travers toutes les avancées technologiques, par des femmes constitue un gage pour un univers émergent et paisible ; axé sur l’égalité des chances. Cette évidence motive en mieux le thème national de l’année 2023.

D’après l’étude média 2022, en République démocratique du Congo (RDC), les femmes utilisent moins que les hommes l’internet comme canal pour s’informer au quotidien, les données chiffrées révèlent 56% contre 44%. Aussi, les femmes sont attachées à leurs téléphones portables afin de rester branchées aux sujets d’actualité.

Le cabinet Target Sarl rend un vibrant hommage aux femmes en général. Conscient des performances que les femmes réalisent dans le domaine des études, le cabinet décide de mettre en valeur les efforts louables des femmes dans la réalisation de ses différents objectifs en interne comme en externe.

Les femmes au sein du Cabinet Target jouent des rôles importants et exécutent de nombreuses taches au quotidien. Elles assument, assurent et révèlent d’énormes défis grâce au digital.

Les témoignages des collaboratrices et consultantes de Target Sarl :



Divine KAWAYA, chargée d’administration et finance chez Target Sarl, l’unique cabinet du pays qui jouit d’une renommée internationale, explique que la journée du 08 mars permet aux femmes de réfléchir sur leurs situations professionnelles, c’est-à-dire comment se prendre en charge et profiter du soutien masculin mais tout en se considérant comme un être humain ; capable de se tenir.

Elle renchérit à ces propos : « Le digital me permet d’aller plus vite dans mes tâches quotidiennes en vue de gagner en temps. Avec le digital, je me documente par rapport à ce que je fais, pas besoin d’acheter des livres pour y arriver ».

En charge du contrôle qualité, Laurette TAKITA, Projet assistant au sein de Target, décrit la joie qui l’anime en cette occasion spéciale pour les femmes. « La femme a été libérée de différents préjugés et elle doit en être consciente », s’exprime-t-elle avant de révéler l’importance du numérique dans le contrôle en ligne des données fournies par les équipes partout en RDC, voire dans les pays africains où Target exerce ses activités.

Pour Hélène MUSUAMBA, Administration et logistic support, le 08 mars est une journée de prise de conscience pour rendre hommage au mouvement qui a milité pour les droits des femmes.

Elle souligne l’importance de la technologie dans son travail, plus précisément les services de mobile money, qui lui permet d’effectuer des transactions financières et de faire des paiements à distance.

Elle est la preuve de l’émancipation des femmes dans tous les domaines importants de la vie, Carine MWAMBA, Graphist designer pour qui la journée du 08 mars doit être un déclic pour l’éveil de la conscience des femmes. « Le digital, c’est le centre même de mon travail », indique-t-elle.

« Le digital me rapproche des collaborateurs et clients qui veulent s’informer sur nos activité », affirme Sabrina BONDONGA, Desk assistant. Pour elle, le 08 mars met en avant la lutte pour les droits des femmes ainsi que la fin des inégalités au sein des sociétés.

Anne-Marie BAHUFITE, Consultante externe salue l’importance de cette journée qui, souligne-t-elle, marque la reconnaissance des droits et valeurs des femmes au sein de la société car ces dernières étaient jadis marginalisées. Dans l’exercice de ses fonctions d’analyse de données, le digital est très capital dans l’acquisition de diverses connaissances ainsi que l’échange avec toute l’équipe.

« Le 08 mars est une journée où on valorise les droits de la femme », déclare Esperance Nkongolo, stagiaire au département Projet du cabinet. Le digital lui permet de communiquer avec ses superviseurs, mais aussi de s’informer à tout moment.

Jeudi, 9 Mars, 2023 - 10:54