Les Congolais et les assurances

2015, l’année marquant la libéralisation du secteur des assurances en République Démocratique du Congo, ce marché connait un essor considérable. Pourtant, la majeure partie de la population semble peu s’intéresser à la culture des assurances.

Target Sarl, cabinet spécialisé dans les études de marché et sondages d’opinions avait mené en 2019, la première édition de l’étude sur les Congolais et les assurances dans les chefs-lieux des 11 provinces selon l’ancienne configuration administrative avec un échantillon de 1004 personnes.

Pour la deuxième édition de cette étude, Target a élargi l’échantillon de 1.004 à 2.000 personnes et a étendu l’enquête sur les 26 provinces que compte la RDC, en utilisant les méthodes de quotas appliqués aux variables sexe, tranche d’âge et province pour la sélection des répondants. La notoriété des Entreprises des assurances, la connaissance de différentes polices, l’intention de souscription à une police d’assurance et la meilleure société d’assurance sont des thématiques autour desquelles l’enquête s’est déroulée.

Selon l’Autorité de Régulation et de Contrôle des Assurances en RDC (ARCA) , le marché est dominé en 2021 au niveau des sociétés des assurances non vie par Rawsur 31%, Sonas 26% et SFA 23% devant Activa 9%, Mayfair 5%, GPA 3% et Sunu 2%. Par contre, Rawsur Life domine complètement le marché pour l’assurance vie avec 74%, contre 16% pour Activa vie RDC et 10% pour Affrisur.

De 2019 à 2023, l’effectif des sociétés d’assurances est passé de 5 à 10 ; malgré cette montée en nombre, la population en général est moins informée sur les produits et services offerts par les sociétés en RDC des assurances en RDC.

Quant à la connaissance des polices d’assurance, la plus connue est l’assurance automobile avec 47%, suivie de l’assurance vie (20%), l’assurance soins de santé (17%) et l’assurance Multirisque incendie (9%).

L’assurance automobile est beaucoup plus connue par les hommes (59%), dont les tranches varient entre 18 à 24 ans (32%), 25 à 34 ans (26%) et 50 ans et plus (25%).

61% des hommes connaissent l’assurance vie et sont dans la catégorie de 18 et 24 ans. Pareillement pour l’assurance soins de santé, les hommes de 18 à 24 ans sont majoritaires et sont dans le Kivu.

La tranche d’âge de 25 à 34 ans affirme connaitre l’assurance multirisque incendie (30%) ; dans cette catégorie, les hommes dominent sur les femmes avec 51% contre 49%. En termes de province, Kinshasa est en tête avec 21%, suivi de Kivu et Katanga.

Les tendances générales montrent La population du Kivu semble le plus au courant des polices d’assurances, suivis du Katanga alors que les scores sont plus faibles à l’Equateur et au Bandundu.

En définitive, cette étude est un aperçu important des sociétés évoluant dans le secteur des assurances et leur permettra de connaitre les polices qui intéressent le plus la population. C’est aussi une mesure de notoriété des sociétés à l’échelle nationale.

Etude disponible sur commande, contact : info@target-sarl.cd